MONASTÈRE INTÉRIEUR.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» "Pardon" en Bretagne
Sam 23 Juil - 22:30 par Vévette

» En hommage à notre Maman à Tous - Marie -
Lun 18 Juil - 20:34 par myrdhin

» Présentation
Lun 18 Juil - 20:22 par myrdhin

» nouveau site
Dim 10 Juil - 18:57 par Philippe

» construction pour fondation
Ven 1 Juil - 11:04 par Philippe

» Présentation
Ven 1 Juil - 10:13 par Philippe

» Des lectures
Jeu 30 Juin - 21:51 par père émérite

» Garabandal
Dim 26 Juin - 11:22 par Philippe

» Tout se réalise
Dim 26 Juin - 11:16 par Philippe


Le Millénarisme.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Millénarisme.

Message par Philippe le Sam 21 Mai - 16:33

Que va-t-il nous advenir dans la suite du temps ; le monde va-t-il continuer comme il est maintenant jusqu'à la fin du monde ?

Ici deux thèses s'affrontent, qui semble tout aussi radicale l'une que l'autre :
- La doctrine du millénarisme qui nous dit que Dieu va intervenir et que le monde va retourner à l'état du paradis originel pendant mille ans.
- La doctrine officiel de l'Eglise qui condamne le millénarisme, même sous sa forme mitigée.
Le catéchisme (et donc le Magistère) condamne explicitement le millénarisme, qui est donc hétérodoxe. Je vous donne le texte :

Catéchisme de l'Eglise Catholique, Credo, article 7 a écrit:
L’Épreuve ultime de l’Église

675 Avant l’avènement du Christ, l’Église doit passer par une épreuve finale qui ébranlera la foi de nombreux croyants (cf. Lc 18, 8 ; Mt 24, 12). La persécution qui accompagne son pèlerinage sur la terre (cf. Lc 21, 12 ; Jn 15, 19-20) dévoilera le " mystère d’iniquité " sous la forme d’une imposture religieuse apportant aux hommes une solution apparente à leurs problèmes au prix de l’apostasie de la vérité. L’imposture religieuse suprême est celle de l’Anti-Christ, c’est-à-dire celle d’un pseudo-messianisme où l’homme se glorifie lui-même à la place de Dieu et de son Messie venu dans la chair (cf. 2 Th 2, 4-12 ; 1 Th 5, 2-3 ; 2 Jn 7 ; 1 Jn 2, 18. 22).

676 Cette imposture antichristique se dessine déjà dans le monde chaque fois que l’on prétend accomplir dans l’histoire l’espérance messianique qui ne peut s’achever qu’au-delà d’elle à travers le jugement eschatologique : même sous sa forme mitigée, l’Église a rejeté cette falsification du Royaume à venir sous le nom de millénarisme (cf. DS 3839), surtout sous la forme politique d’un messianisme sécularisé, " intrinsèquement perverse " (cf. Pie XI, enc. " Divini Redemptoris " condamnant le " faux mysticisme " de cette " contrefaçon de la rédemption des humbles " ; GS 20-21).

677 L’Église n’entrera dans la gloire du Royaume qu’à travers cette ultime Pâque où elle suivra son Seigneur dans sa mort et sa Résurrection (cf. Ap 19, 1-9). Le Royaume ne s’accomplira donc pas par un triomphe historique de l’Église (cf. Ap 13, selon un progrès ascendant mais par une victoire de Dieu sur le déchaînement ultime du mal (cf. Ap 20, 7-10) qui fera descendre du Ciel son Épouse (cf. Ap 21, 2-4). Le triomphe de Dieu sur la révolte du mal prendra la forme du Jugement dernier (cf. Ap 20, 12) après l’ultime ébranlement cosmique de ce monde qui passe (cf. 2 P 3, 12-13).

Objections.

La doctrine du millénarisme est surtout condamnée car elle fait la part belle à tous les totalitarismes politiques comme justement celui d'Hitler, ou bien d'une Eglise triomphante comme celle du moyen-âge, mais qui s'éloignait d'autant du message du Christ. Et Luther n'a pas eu entièrement tord quand il a accusé Alexandre VI d'être l'esprit de l'Antéchrist, qui lui aussi prêchera un règne de gloire terrestre d'une fausse Eglise.

Ce qui est sûr.
On pourrait écrire des livres entiers sur cette question complexe, mais deux choses sont sûr et certaine :
- Marthe Robin a prophétisé une grande Pentecôte d'amour sur le monde.
- Paul VI, repris par Jean Paul II, n'a pas cessé durant tout son pontificat de prêcher la civilisation de l'amour.

comment concilier les deux.
Et bien le monde et l'Eglise vont sans doute vivre un Dimanche des rameaux, avant le combat final de la fin du monde, de la venue de l'Antéchrist et de la mort de l'Eglise tout comme Jésus sur la croix. Mais ce triomphe du mal sera très très court. C'est sans doute ce "Dimanche des rameaux" du monde que l'on appelle : la fin des temps, distinct de la fin du monde proprement dite.

Mais méfions-nous, nous dit l’Évangile, de ces serviteurs de la vigne qui veulent tuer le fils du maître pour s'emparer de la vigne. Certains étouffent ou nient tous les signes, car tout simplement ils veulent rester propriétaire de la vigne, et ne désirent pas que Jésus reviennent. Le millénarisme non, mais le dimanche des rameaux de la fin des temps, oui on peut y croire.


Philippe
Admin

Messages : 37
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 68
Localisation : Maisons Laffitte

http://leschretienspourtous.monalliance.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum